sans huile de palme ni paraben

13 février 2011

la recette de la pâte à tartiner !!!

la voilà, elle est arrivée !


réalisée hier, testée ce matin sur mes deux mini-mâles, ma mini-gonzesse et sa copine, verdict :

- les deux mini-mâles ont aimé

- la copine de mini-gonzesse a aimé, "meilleure que celle que maman fait" 

- mini-gonzesse n'a pas aimé, normal, elle n'aime QUE le nutella ; ne lui parlez pas de confiture, beurre, miel..... nut, nut, nut forever.


personnellement j'ai aimé aussi mais étant au régime, je n'ai testé qu'une lichette déposée sur 1 mm2 de pain, donc à confirmer lorsque mon "jean fétiche" me donnera le feu vert.


en attendant, la recette :

100 g de chocolat noir 
100 g de beurre
200 g de lait concentré sucré
40 g de poudre de noisette.

Tout ça in the mixeur et le tour est joué
.

y a pas plus simple, on est bien d'accord ? alors, je trouve que c'est nettement moins sucré que le nutella, d'où mon appréhension au moment du test sur les mouflets, en revanche c'est bien plus chocolaté, et mes enfants adorant le chocolat, ça a fonctionné sur eux.

et voilà de la pâte à tartiner sans huile de palme sur des tartines sans huile de palme.

pour la conservation, frigo (à cause du beurre)

la prochaine fois je teste avec du beurre demi-sel, ça devrait être une véritable tuerie !

 

Posté par sansparaben à 23:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


30 janvier 2011

le cas nute*lla

on consomme beaucoup de nute*lla, à la maison ; tous les matins, sur les tartines ; certains goûters, sur les tartines encore ; certains matins, sur des crêpes....

J'ai épluché les compositions de toutes les pâtes à tartiner : matières grasses végétales.

Y compris dans le plus bio des magasins bio de mon coin.

sauf une ; à 8 euros le pot, pot qui allait faire trois jours, un minipot de rien du tout, un potinet.

mon portemonnaie a hurlé "noooooooooooooon"

je leur ai proposé de la confiture : grimace de deux sur trois (mon petit dernier choupinet a aimé, l'est gentil, cet enfant) ; de la confiture de lait (miam !) : grimaces ; de la crème de marron (2000 calories la cuiller, miam !) : grimaces.

En rasant les murs, je suis retournée acheter du nute*lla.

J'ai honte ; mais je n'arrive pas à les laisser partir le ventre vide ; alors ils ont leurs tartines.

Et moi je regarde ailleurs .....

 

Posté par sansparaben à 22:20 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

introduction aux recettes

 

Je déposerai aussi ici des idées de recettes, j'en ai une en tête (je n'ai d'ailleurs que celle-là) : mon petit dernier (oui, le traumatisé) rêvant de mini-bn, ceux qui sourient, j'avais soigneusement examiné la composition de ceux-ci et.... "matières grasses végétales" ; BOUM.

Je peux vous dire que j'ai passé un TRES mauvais et très long moment devant le rayon (au point que le vigile est venu me tourner autour pour essayer de comprendre ce que je trafiquais, immobile et soupirant devant mes bn) ; jusqu'où avais-je le droit de choisir pour mes enfants la santé au détriment de leur popularité dans la cour de récré ?

C'est vrai, quoi ; les copains ont TOUS (comme toujours, hein, mes enfants ont la SEULE mère rétrograde et psychorigide du département) des goûters "trop bien" : mini paquets de céréales, mini-bn qui sourient, barres de céréales au chocolat, bonbons (si !), jus de fruit en brique alors que la maîtresse a bien précisé en début d'année que les enfants boiraient de l'eau du robinet au goûter, etc....

Mais je m'égare.

Du coup, je lui avais promis de lui fabriquer des sablés ronds avec du chocolat dedans, comme les mini-bn ; évidemment, vous, vous avez déjà deviné, mais moi je ne l'ai pas senti venir : "mais je veux des qui sourient"

"ok, junior, tu auras des sablés maison qui sourient, et sans huile de palme"

Il a réfléchi le temps de faire une dizaine de pas (pour lui, soit trois pour moi)

"non, je VEUX les mêmes que mon copain Gabriel ; avec l'huile de palme dedans"

On a fini le trajet dans un silence plein de rancoeurs ; la sienne, la mienne.

Je n'ai PAS acheté les mini-bn ; j'ai fabriqué des sablés-sourires ; il les a adorés.

Je donnerai la recette (rien de plus facile)

 

Posté par sansparaben à 22:12 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

le bio et l'huile de palme

Il y a quelques mois, je me suis fait avoir ; me frappant le front au milieu d'une allée de mon supermarché, je me suis exclamée "bon sang mais c'est bien sûr, idiote que je suis ! je vais acheter bio, et hop, plus besoin d'analyser à la loupe la composition des produits !!!!!" et pif, tout le rayon biscuits bio dans mon caddie, et paf, la pâte à tartiner bio au prix du caviar, dans mon caddie........

ben non ; j'avais fait le bête raccourci bio = sain ; or bio = produit dans des conditions saines (en très résumé).

tout un tas de produits bios sont donc remplis d'huile de palme ; bio.

adieu l'eldorado du bio ; j'ai recommencé à faire mes courses en deux heures.

Posté par sansparaben à 21:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

ébauche de liste de courses (évolutive, bien sûr !)

biscuits :

- barquettes de lu

- petits écoliers

- biscuits au beurre (à compléter)

- petits gâteaux de la marque "st michel" 

 

pain et biscottes :

- pains de mie "jacquet"

- craquinettes MAIS de la marque carrefour ou casino (celles de la marque d'origine, ceux qui font les cracottes, est insuffisamment précise sur les matières grasses utilisées) ; fourrées chocolat pour mes trois petits chocophiles.

 

céréales du matin (celles qu'on met dans un bol avec du lait) :

- les distributeurs intermarché et casino ont des céréales sans huile de palme parmi les "fourrées chocolat" et autres qui plaisent aux enfants ; il faut chercher un peu, je regarderai demain quelles sont celles que j'ai à la maison ; évidemment, les céréales simples genre rice kripsies ou corn flakes n'en contiennent pas, mais celles-là provoquent des cris de désespoir chez ma progéniture et ça, à 7h 1/4 un lundi, j'ai pas le courage......

Posté par sansparaben à 21:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

acheter sans huile de palme : pas facile....

les courses sont devenues un casse-tête depuis que j'ai décidé de bannir de notre alimentation l'huile de palme. J'ai épousé un homme que tous les marketeurs adoreraient, le dernier specimen en France persuadé qu'il y a réellement l'équivalent d'un grand verre de lait dans 200 grammes de kin*der en bâtonnets, et fabriqué trois enfants friands de cochonneries industrielles ; autant dire que dans ces conditions, réussir à éradiquer complètement l'huile de palme relève du défi !

 

d'autant que les marques n'aident évidemment pas ; l'huile de palme étant à la fois très pratique (si j'ai bien compris, elle tient très bien à la cuisson, mais je creuserai pour en savoir plus) ET très économique, tous les industriels se sont jeté dessus comme un GO sur le buffet du Club. Sans s'en vanter.....

 

On commence à trouver des marques ou des enseignes communiquant sur le sujet, mais peu ; et la plupart des grandes marques continuent à utiliser cette saloperie dans leurs produits transformés.

il y a plusieurs étiquetages des produits, à partir du moment où ceux-ci contiennent de la matière grasse végétale :

1) le global : "matières grasses végétales" : contiennent de l'huile de palme ; on ne sait pas en quelle proportion, ni s'il y a autre chose ; à fuir....

2) le détaillé : matières grasses végétales (colza, palme) (c'est un exemple) : là, on sait ; il y a du colza, c'est bien, et de la palme, pas bien ; parfois il y a du coprah, qui est, je crois (mais à creuser) encore plus nocif que l'huile de palme ; à fuir aussi, de préférence....

3) le précis : il n'annonce pas "matières grasses végétales" mais "huile de..." et généralement (mais pas toujours, hé hé, faut regarder attentivement quand même), dans ceux-là, ce n'est PAS de l'huile de palme ; huile de colza, huile de tournesol.....

 

du coup, forcément, les courses durent un temps considérable ; prenons un paquet de cookies ; si je ne veux pas faire attention à ce que j'achète, je cherche le moins cher de tous (ce qui est déjà un exploit : il faut regarder le prix au kilo, pour ne pas se faire avoir par des touuuuuut petits paquets très alléchants et... hors de prix, ramenés au kilo, mais passons) et je le jette dans mon caddie ; temps passé : 5 secondes.

si je veux vérifier sa composition, je le prends, je le retourne dans tous les sens, je trouve la compo en grec, russe, allemand, espagnol, italien, AAAAAAAAAH : français ; bingo : "matières grasses végétales"

donc, je me tape la lecture de TOUS les paquets de cookies de TOUTES les marques proposées, au cas où.

et je renonce aux cookies, puisque TOUS contiennent de l'huile de palme (étiquetage 1 ou 2). temps passé (pour rien, je le rappelle) : 5 bonnes minutes....

je passe alors aux barquettes ; et on recommence......

 

et ça vaut pour tous les produits transformés que je vais acheter : biscuits, donc, crèmes desserts, plats tout préparés, chocolats (pas encore trouvé mais le chocolat aussi a subi l'influence néfaste des industriels avides de bénéfices : le beurre de cacao n'est désormais plus le seul adjuvant autorisé ; par quelles cochonneries va-t-til être remplacé ? à suivre.....)

 

bilan : mon mari fait les courses pour 5 en 40 minutes ET il est le héros des enfants, je fais les courses en 2 heures et ils font tous la tronche quand je déballe mes produits pas marketing et aux mines tristounes....

 

faire la guerre à l'huile de palme est encore un combat solitaire, qu'on se le dise.....

 

(sauf pour mon dernier, 4 ans 1/2, que je crains d'avoir traumatisé ; désormais, même en croquant dans une pomme, il demande avec méfiance "y a de l'huile de palme, là-dedans, m'man ?")

 

tout ça pour dire que du coup, voilà, j'ai décidé de me faire ma liste de courses "sans huile de palme ni paraben" et de la dégainer à chaque virée supermarché, histoire de gagner du temps.

 

Posté par sansparaben à 21:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]